AUTEUR de nombreuses chroniques cinématographiques pour la Gazette littéraire ou le Journal de Genève, Marcel Schüpbach a signé pour la revue suisse CINÉMA une étude consacrée au réalisateur belge André Delvaux (www.cinemabuch.ch/article/204002) suivie d'un entretien (www.cinemabuch.ch/article/204003).

À la suite de son premier long métrage de fiction, Schüpbach rédige une forme de manifeste intitulé «Tout est rythme, tout est transition, seule l'émotion demeure, peut-être… »  Le texte a paru en français dans la revue REPÈRES, publiée par l'Atelier Payot, et en traduction allemande dans la revue CINÉMA (www.cinemabuch.ch/article/300001).

EN 2018, le cinéaste publie un premier roman, Deuxième vie, adapté du scénario d'un film de fiction non réalisé. Son deuxième livre, Instantanés, raconte de l'intérieur ses 50 ans de cinéma et télévision.